Le peignoir de Tyler dans Fight club

Règle n°1 du fight club ? Il est interdit de parler du fight club. Règle N°2 ? Il est interdit de parler du fight club… Edward Norton et Brad Pitt réunis dans un film devenu culte seulement à partir de sa sortie en DVD. Et un pur régal à regarder encore aujourd’hui.

Le film

Le narrateur, joué par Edward Norton, est un type seul avec un boulot d’expert en assurances qui l’ennuie profondément. En fait, tout l’ennuie. Comme il a, en plus, de graves problèmes d’insomnie, il participe à des séances de thérapies collectives et y prend goût. Il y rencontre Marla Singer (jouée par Helena Bonham Carter), qui, comme lui, participe à tout ce qu’elle peut. Un peu plus tard, il croisera la route de Tyler Durden, un vendeur de savon. Suite à l’explosion de son logement, il ira vivre chez Tyler. Mais leur relation est spéciale. Ils aiment se battre et le font souvent, tant et si bien qu’ils décident de fonder le fight club. Mais le club semble se transformer en milice destinée à des actions assez floues. Le narrateur se sent à l’écart, et plus encore quand Tyler sort avec Marla.

La suite, je laisse ceux qui n’auraient pas vu le film la découvrir avec délice, d’autant que le dénouement est assez éloigné de ce qu’on aurait pu imaginer au fur et à mesure de l’avancement du film. Sachez quand même qu’elle vaut le coup sur plusieurs aspects. David Fincher laisse constamment planer le doute et permet au spectateur d’interpréter l’histoire sous divers angles. Comme s’il livrait une image brute, sans commentaire. Ensuite, c’est à chacun de se faire son opinion, de savoir ce qu’il veut comprendre.

Et n’oubliez pas la bande son ; Tom Waits et les Pixies au milieu de la symphonie moderne composée par les Dust Brothers.

Un film culte

Comme tous les films cultes, Fight club n’a pas fait un carton au box office. Il a même mieux marché en Europe qu’aux Etats-Unis. Et les critiques ont été parfois sévères, ne voyant là qu’une apologie de la violence comme l’explique cet article du site www.telerama.fr . Sans doute les mêmes critiques qui voyaient la même apologie de violence gratuite dans Orange Mécanique ou Full Metal Jacket. Mais les critiques sont faits pour critiquer et c’est finalement bien logique que chacun puisse délivrer son opinion sur son ressenti, à compter du moment où il est sincère.

Il n’en reste pas moins que Fight Club est aujourd’hui un film incontournable, un must see movie pour toute une génération. Et ce n’est pas moi qui dirai le contraire.

Le peignoir de Tyler

Et bien souvenez-vous, dans ce film, le narrateur et Tyler habitent la même maison. On les voit donc souvent au saut du lit et Tyler porte un peignoir mauve très clair, avec des motifs en tasse à café de différentes couleurs. LE peignoir. Et bien ce peignoir, il est désormais possible de l’acquérir pour environ 70 euros (90 $ en fait) sur Amazon à partir de cette page.

Pour moi qui suis un fan des objets cultes issus du cinéma, c’est une véritable aubaine. Je me demande si je ne pourrais pas aiguiller quelqu’un de mon entourage pour qu’elle ait cette brillante idée pour les fêtes de fin d’année. A moins que l’envie me prenne avant.

Bon je vous laisse et je repars en quête d’un autre objet culte et n’oubliez pas la première règle du fight club : il est interdit de parler du fight club.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *