Le pyjama de The Dude

Le Dude, vous connaissez bien sûr. Non ? Mais si… Le Dude, voyons. Enfin, si vous n’avez vu le Big Lebowski qu’en version Française, ce n’est effectivement pas certain que vous voyiez de quoi je parle… Le Dude a été (très mal) traduit par le Duc pour la VF. Donc, si vous m’avez bien suivi, The Dude, c’est le Big Lebowski, incarné par Jeff Bridges. Un film génial que l’on doit aux frères Coen.

Le film

Le Dude, c’est donc une référence directe au film déjanté que vous avez sûrement vu. Et si ce n’est pas le cas, je vous invite fortement à le faire. Il s’agit de l’histoire d’un grand type, qui se fait appeler le Dude, plutôt très fainéant et qui préfère de loin le bowling au travail. Le problème, c’est qu’il porte le même nom qu’un millionnaire dont la femme se fait enlever contre une demande de rançon. Le Lebowski millionnaire demande alors au Lebowski fainéant d’aller porter la rançon aux ravisseurs. Sauf que, le pote du Dude aimerait bien garder l’argent pour lui… Et à partir de là, les problèmes commencent…

Comme d’habitude, l’univers des frères Coen est bien décalé. C’est toujours l’angle de vue des réalisateurs qui fait le goût et la réussite du film. En fait, le scénario aurait pu donner lieu à un thriller excitant. Mais non. Et je ne peux pas leur reprocher leur vision de la chose. C’est jubilatoire. Et le casting est excellent ; Jeff Bridges donc, mais aussi John Goodman, Peter Stormare, John Turturro, Philip seymour Hoffman, Steve Buscemi et même Asia Carrera…

Certains des personnages de ce film sont largement inspirés de gens que les frères Coen ont croisés pendant leur vie. Le Dude, par exemple, tire son essence du producteur décalé Jeff Dowd et d’un vétéran de la guerre du Viet Nam, Peter Exline. Quelques scènes du film proviennent d’anecdotes que leur a racontées Exline, comme ce devoir retrouvé sous le siège avant de la voiture volée. Pour le scénario et l’ambiance un peu boire du film, les réalisateurs avouent avoir voulu reproduire une atmosphère à la Raymond Chandler, en plus moderne. Le Grand sommeil, roman de Chandler, a fortement inspiré les frères Coen. La fille du millionnaire, Maud Lebowski est elle-même inspirée de Yoko Ono et de l’artiste Carolee Schneeman.

Pour plus de détails sur le film, les anecdotes et les secrets du tournage rendez-vous sur le site www.allocine.fr en suivant ce lien.

La tenue de « The Dude »

Dans ce film, Jeff Bridges porte un gros gilet de laine marron et un pantalon de pyjama. Il faut dire que Jeffrey Lebowski (pas le millionnaire, hein. L’autre) passe le plus clair de son temps sur son canapé entre joints d’herbe et verres de russes blancs (cocktail à base de vodka, de café et de crème ou de lait). Pas le genre de gars à chercher à s’habiller pour sortir. D’autant que ses seules sorties sont entièrement dévouées au bowling.

Le film est devenu culte grâce à ses personnages et à ses ambiances. The Dude en étant le personnage principal, il est tout à fait logique que sa tenue vestimentaire soit regardée de plus près. En l’occurrence, ici, c’est son pyjama qui est en vente pour un peu plus de 40 euros. Bon, après il faut encore le trouver en France. Mais aux Etats-Unis, c’est possible, comme par exemple le site www.coloresdelpueblo.org qui met en vente le célèbre pyjamas à seulement 55$. Et pas besoin de plus pour se faire une soirée à thème. Et l’avantage, c’est que vous êtes prêts à aller vous coucher sans avoir à vous changer une fois la soirée terminée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *